Quelle différence entre yaourt et fromage blanc ?

Quelles différences existe-t-il entre une yaourtière et une fromagère ?

Les Français consomment plus de 500 millions de pots de yaourts chaque année (achats magasin). Et à raison : en plus d’être savoureux, c’est un produit laitier riche en calcium et en probiotiques, pauvre en lactose et bon pour la santé.
Ce sont des desserts très populaires, sur lesquels on a tous un avis et pour lesquels on est de vrais connaisseurs !

Pourtant, 3 petites questions suffisent à faire douter beaucoup d’entre nous sur le sujet… Essayez dans votre entourage !

  • Sauriez-vous expliquer la différence entre yaourt et fromage blanc ?
  • D’ailleurs, le fromage blanc est-il réellement un fromage ?
  • Piiiiiiire : saviez-vous que les p’tits suisses sont des FROMAGES ?!?

Pour comprendre la différence entre yaourtière et fromagère, il faut d’abord saisir les différences entre ces 2 produits car, comme vous l’avez vu, la frontière est mince entre yaourt et fromage blanc. Il est facile de s’y perdre.

Mais je vous rassure, c’est normal : le processus de fabrication (dans ses grandes lignes) est similaire.

La yaourtière et la fromagère fonctionnent toutes les deux de la même manière : elles vont maintenir une température constante afin de favoriser le développement des bonnes bactéries (les ferments lactiques).  Ces fameux probiotiques sont présents en grande quantité (lorsque préparés maisons) dans ces 2 produits que sont les yaourts et les fromages blancs. Leurs apports pour la santé sont grandement identifiés : que vous soyez sous antibiotiques, ou que vous cherchiez tout simplement à avoir un transit plus sain.

Et d’ailleurs, le résultat est identique dans les 2 cas : du lait qui se solidifie.

Différence entre yaourt et fromage blanc :

Le yaourt, comme le fromage, sont donc 2 types de produits laitiers fermentés (avec des bactéries bonnes pour la santé : les fameux probiotiques).

Il y a plusieurs sortes de yaourts (bulgare, grec, à boire…), de textures et de goûts différents. C’est pareil pour le fromage blanc (fromage blanc, faisselle, fromage de campagne, fontainebleau, petit-suisse).

La première différence réside dans la fermentation du lait :

  • Par la température : pour préparer des pots de yaourts, le lait est fermenté à une température de 40°C, tandis que pour un fromage, le lait est maintenu à une température de 30°C.
  • Par le temps de fermentation : pour un yaourt maison il faut compter 6 à 12h (en fonction de votre yaourtière et de la texture désirée), alors que pour réaliser un fromage blanc maison, il faudra tabler sur du 10 à 15h.
  • Par les ferments lactiques employés : pour l’appellation yaourt, vous ne devrez utiliser que 2 types de ferments (Lactobacillus bulgaricus et Streptococcus thermophilus) alors que pour l’appellation fromage blanc vous utiliserez Lactococcus lactis.

Une seconde différence réside dans le caillage du lait et c’est ce qui en fait leur distinction réelle. Étape inexistante pour la préparation de vos yaourts, elle est indispensable pour les fromages. Pour cela, vous avez 3 options :

  • Incorporez du vinaigre : je le déconseille (avis basé sur mes seuls goûts personnels, qui ne sont pas forcément les vôtres). L’arôme de vinaigre (que j’apprécie dans les mayonnaises maisons) ne convient pas trop au bol de fromage blanc matinal, accompagné de céréales.
  • Utilisez du jus de citron : un bon choix qui donne un peu de fraîcheur au pot de fromage blanc.
  • Mettre de la présure : c’est l’ingrédient qui donnera le goût le plus authentique à vos recettes maisons.

Les fromages blancs sont bien faits à partir de lait caillé, et sont donc des fromages… pas du yaourt.

Le p’tit suisse est donc bien un fromage : c’est du fromage blanc auquel on a incorporé de la crème fraîche.

La préparation du fontainebleau est lui aussi à base de fromage blanc mais dans lequel on a incorporé… de la crème chantilly !

Ma yaourtière peut donc faire du fromage ?

Votre yaourtière est évidemment faite pour la préparation de yaourts… mais comme le fonctionnement d’une yaourtière est similaire à celui d’une fromagère (seule la température de maintien diffère), certains modèles de yaourtières sont multifonctions : elles ont aussi une fonction fromagère et peuvent préparer tout un répertoire supplémentaire de desserts lactés !

Mais malheureusement, vous ne pourrez pas réaliser du comté, du camembert, du parmesan… ici on ne parlera que de fromages blancs.

La plupart du temps, un tel modèle d’appareil aura des pots de yaourts adaptés (souvent avec un panier) afin d’égoutter les fromages de type faisselle.

Leur prix est plus élevé, en fonction de l’éventail de leurs possibilités. Mais ces yaourtières peuvent être particulièrement pratiques pour les cas où vous auriez besoin d’égoutter des fromages, puisque vous n’aurez qu’un seul et unique appareil à utiliser.

Un vrai gain de place dans votre cuisine !

Ce type de yaourtière aura aussi d’autres accessoires afin de vous faciliter la tâche en cuisine : un bac grande contenance au lieu de petits pots, des accessoires pour égoutter…

Ces accessoires sont souvent vendus à part pour ne pas grossir le prix de votre yaourtière, et car les besoins de chacun sont différents.

Les pots de votre yaourtière seront, de toute façon, adaptés pour votre préparation du classique fromage blanc maison.

Vous possédez une telle yaourtière ? PARFAIT !!! En avant pour de nouveaux desserts lactés !

Il ne reste qu’à suivre une bonne recette (en fonction de vos goûts) afin de préparer votre délicieux fromage blanc (nature ou aux fruits), de régaler toute la famille et de ravir vos amis !

J’ai une yaourtière avec ce mode fromagère : alors, comment on le prépare ce fromage blanc ?

Ces desserts se préparent comme vos yaourts… à quelques détails près :

  • Dans tous les cas, essayez d’utiliser du lait entier et non écrémé pour vos pots de fromages blancs : ils seront moins lourds en bouche et leur texture sera plus crémeuse.
  • Les ferments sont spécifiques : vous en trouverez en magasin ou sur internet. Vous pouvez aussi intégrer un pot de fromage blanc dans votre préparation de lait, comme vous le feriez pour préparer vos pots de yaourts.
  • Vous devrez cailler le lait en incorporant du jus de citron, de la présure ou autre produit caillant.
  • Pour la faisselle, une étape d’égouttage devra être réalisée.

Votre yaourtière-fromagère possède des programmes adaptés, il suffira de sélectionner le bon et d’enclencher le minuteur pour lancer la fabrication de vos nouveaux supers p’tits desserts !

N’hésitez pas à jeter un coup d’œil à nos recettes, à nos tuyaux et à nos avis !!!

Retour haut de page